Planter un arbre

jeudi le 29 mai 2014 à 0h08 par Mado Desforges
Q.

Je me suis laissé dire que la transplantation d’un arbre demande des précautions particulières. Pouvez-vous me dire ce qu’il en est? – Monique

R.

Le secret de la transplantation d’un arbre, c’est le creusage. Avant même de creuser la terre, creusez-vous les méninges pour bien choisir son emplacement. Éliminez d’abord la trop grande proximité de la maison, des lignes électriques et de la limite de votre terrain pour éviter les problèmes quand pousseront les branches et les racines. À l’avant, assurez-vous que vous êtes bien chez vous et non sur l’emprise de la ville. Puis étudiez les avantages que vous comptez tirer de votre arbre. Pour l’ombre, préférez le sud ou l’ouest de votre résidence. Vous voulez peut-être aussi créer de l’intimité en vous isolant des voisins.

En attendant la transplantation, gardez l’arbre à l’ombre et arrosez les racines. Ne le laissez surtout trop longtemps au chaud et au sec, comme dans la voiture. Si vous devez reporter le travail, prévoyez un trou temporaire, dans une plate-bande par exemple.

Maintenant, à vos pelles. Mieux encore, utilisez une bêche à lame étroite et allongée appelée louchet. Aménagez un trou d’une profondeur d’une fois et demie de la motte de terre et ayant deux fois son diamètre. Faites en sorte que les bords ou parois du trou soient inclinés. Les racines ne doivent pas être repliées sur elles-mêmes.

Si la terre est glaiseuse, ajoutez un bon terreau. Quant à la terre qui remplira le trou, il est bon de l’ameublir et de l’enrichir avec de la poudre d’os. Avant de mettre votre arbre en place, retirez la toile de jute et tout ce qui peut entourer la motte, corde ou broche. Ces éléments risqueraient d’étouffer les racines. Le collet de l’arbre – soit la base du tronc – doit être au niveau du sol. Si le trou que vous avez creusé est trop profond, mettez un peu de terreau au fond. En remettant la terre, compactez-la légèrement pour éviter des poches d’air importantes. Mais ne la tassez pas trop, ce qui nuirait au drainage. Voyez si votre arbre est solidement planté en le tirant vers le haut. Fixez-le à un tuteur pour le stabiliser. Arrosez abondamment tout de suite après la transplantation. Ne laissez pas le sol à nu, mais couvrez-le de paillis sauf dans un diamètre de 5 pouces autour du tronc. Il vaut mieux éviter le gazon.

Pour protéger votre investissement contre les rongeurs, mettez un répulsif, un grillage métallique ou un tuyau de drainage à la base du tronc. Surtout la première année, observez votre arbre et arrosez-le au besoin.

Avec ces précautions, votre arbre vous procurera beauté, ombre et intimité pendant des années.