Un potager à Balconville !

mardi le 10 juin 2014 à 22h27 par Mado Desforges
Q.

Je vis maintenant en condo. Le potager de mon ancienne maison me manque. Vous avez une solution à me proposer? – Louise

R.

Quand l’espace manque et qu’on veut faire pousser des fleurs, on pense spontanément à la culture en boîtes, bacs et pots. Or, les légumes et les fines herbes s’accommodent très bien de tels contenants. Les horticulteurs proposent même des terreaux et des variétés spécifiquement conçus à cet usage.

Il vous faut d’abord savoir ce que l’ensoleillement (plein soleil, ombre ou mi-ombre) vous permettra de cultiver. Idéalement, l’endroit choisi doit bénéficier d’au moins six heures de soleil par jour. Choisissez vos contenants selon les critères suivants : les plantes que vous y mettrez, l’espace dont vous disposez, l’endroit où vous les installerez (plancher, plafond ou rambarde du balcon ou marches et rampe de l’escalier) et votre décor (pour le choix des matériaux et des couleurs). Peut-être saviez-vous qu’il existe des bacs à réserve d’eau réduisant l’arrosage.

La culture en bacs et en pots impose évidemment des limites quant au choix des plantes. Mais bonne nouvelle : pas besoin de faire une croix sur les légumes les plus populaires comme les poivrons, les aubergines, les zucchinis ou courgettes et même l’un des légumes les plus consommés par les jardiniers amateurs : les tomates. Dans ce dernier cas, votre centre d’horticulture vous recommande les tomates semi-déterminées appelées aussi tomates patio. Plantez-les dans un endroit ensoleillé protégé des grands vents et ajoutez-y un tuteur. Les haricots, pois et concombres seront heureux de grimper le long du garde-corps de l’escalier ou du balcon ou même un mur sur lequel vous aurez fixé un grillage. Les fines herbes comme le persil, le thym, la ciboulette, la coriandre et l’origan feront aussi vos délices en cuisine. Vous pouvez même ajouter des fleurs comestibles comme des violas (mais attention : pas d’insecticides!).

Pour planter, remplissez vos bacs et pots d’un terreau conçu expressément pour ce genre de culture, comme le terreau Véranda. Contrairement à la croyance populaire, ne mettez pas de cailloux dans le fond de vos contenants, ce qui enlèverait un espace précieux et qui ne procure aucun avantage. Arrosez abondamment les racines avant de les mettre en terre.

Et si vous ne voulez pas vous donner la moindre peine, procurez-vous une jardinière de plantes légumières ou de fines herbes toute préparée.